Le 11-11-2018

Monsieur Le Président of the Republic

En 1948, quand a été signée la charte des droits de l’homme de l’ONU au palais de Chaillot à Paris,internet n’existait pas et l’écologie n’était pas à l’ordre du jour ; l’avion Concorde naissait.
Les utilisations mercantiles intrusives, abusives et antidémocratiques du numérique non seulement sont inacceptables, mais elles font aussi encourir un risque de totalitarisme d’une puissance jamais connue.
La consommation débridée des ressources de la planète et sa pollution, dont chimique, nécessitent une régulation que les Etats se révèlent incapables de mettre en œuvre efficacement.

 Le 15-11-2018


Monsieur le Secrétaire Général,


M.Fondation engage une action visant à faire évoluer la charte de l’ONU des droits de l’Homme.

En 1948, lorsque la charte des droits de l’homme a été signée au palais de Chaillot à Paris, internet n’existait pas, l’écologie n’était pas à l’ordre du jour ; l’avion Concorde destiné à relier Paris à New York en moins de cinq heures se profilait.
Divers laboratoires de la planète qui s’appuient sur l’intelligence dite artificielle, cherchent à mettre au point des dispositifs permettant de capturer des informations directement dans le cerveau humain par une communication de substitution à la parole, à savoir une connexion avec la pensée de l’individu.